Aller au contenu. | Aller à la navigation


Outils personnels

This is SunRain Plone Theme
Vous êtes ici : Accueil / TRAAM / TICE et autonomie / Autonomie hors la classe / L'autonomie dans la prise de notes

L'autonomie dans la prise de notes

Voir cet article en PDF

Les lycées de l’académie de Lille ont été dotés de tablettes fonctionnant sous windows 8. Un retour d’expérience montre, entre autres, l’emploi d’un logiciel qui s’avère très utile voire quasiment indispensable pour certains professeurs : One Note, installé d’office sur les tablettes.

Sa fonction principale est la prise de notes. Au fil des mises à jour, le logiciel s’est considérablement enrichi. Il met à disposition un ensemble d’outils permettant de développer l’autonomie chez l’élève.

One Note est un logiciel gratuit de Microsoft, multiplateforme (windows, Mac OsX, Android, iOS, sur smartphone, tablette et ordinateur) en version online et offline. Il est ainsi utilisable de quasiment n’importe quel endroit connecté (réseau cellulaire 3G, internet) ou pas (une synchronisation peut se faire automatiquement dès que l’appareil se retrouve dans un réseau). Une prise de note commencée sur un smartphone, peut se retrouver ensuite sur n’importe quel appareil connecté, via le navigateur internet. Ces caractéristiques en font un outil numérique universel.

Comment l’utiliser pour développer l’autonomie de l’élève dans son travail personnel?

 

Vers l’externalisation mémorielle de l’élève à long terme

L’utilisation de One Note nécessite la création d’un compte microsoft. Celui-ci permet d’utiliser toute la suite office « online » gratuitement et d’avoir un espace « Cloud » de 30 Go. One Note devient alors pour un élève un gigantesque classeur numérique qu’il peut utiliser pour toute sa scolarité.

Les prises de notes peuvent être classées efficacement. L’élève peut ainsi créer des « bloc-notes », dans lequel on peut faire des « sections » (groupables). Une section peut ensuite contenir autant de pages et sous-pages que l’on souhaite. Un élève peut ainsi organiser son classeur numérique de la manière suivante :

  • Bloc note = année scolaire (« Mon année de Seconde »)
  • Section = Matière (SVT, Histoire, Français, Mathématiques, etc)
  • Page = un chapitre, une partie, un thème structurant

 

La « Page » est personnalisable à l’infini et peut être complétée aussi bien horizontalement que verticalement. L’élève peut y ajouter :

  • des documents donnés par exemple par le professeur ou qu’il a lui-même produits (fichier texte, tableur, PDF…)
  • des liens hypertextes
  • des images
  • des symboles mathématiques
  • depuis un smartphone ou une tablette : des photos prises directement avec l’appareil. Deux traitements automatiques sont très pratiques (« document » et « tableau blanc »). Un élève peut photographier un document donné par le professeur, mais aussi le tableau etc. L’image est retaillée automatiquement en fonction de l’option. La photographie est librement positionnable dans la « Page ».
  • du texte saisi au clavier mais aussi de manière manuscrite (avec un stylet sur tablettes tactiles). Le texte dactylographié peut être mis en forme et enrichi d’icônes.
  • Des fichiers sonores enregistrés en direct, dans lesquels il est possible de placer des marqueurs pour retrouver rapidement une séquence importante au moment de la lecture.

Chaque page peut être protégée par un mot de passe.

 

Les fonctions, les possibilités d’organisation de One Note permettent donc à l’élève d’organiser sa prise de note personnelle sur le long terme et de retrouver l’intégralité de ses parcours de formation. One Note est à ce titre une extension mémorielle particulièrement efficace, ergonomique et facile d’accès.

Une mémoire externe disponible et partageable

Un moteur de recherche interne permet de faire des requêtes dans tous les « blocs-notes ». L’élève peut ainsi retrouver des prises de notes sur un sujet particulier qui a été traité même plusieurs années avant. Le moteur de recherche est particulièrement efficace : il est capable de retrouver des mots dans les textes écrits avec un stylet et même dans des images et photographies.

 

Il est possible de donner accès à un bloc-note, une section, une page et même un paragraphe (clic droit-copier le lien). Le lien copié donne accès à quiconque en dispose, même pour ceux qui n’ont pas de compte microsoft.

 

Enfin, une personne peut inviter d’autres personnes qui ont un compte microsoft dans un bloc-note où une collaboration peut s’installer (dans le cadre d’un projet interdisciplinaire, un TPE, un exposé etc). Cela devient un espace d’échange et de travail collectif où les élèves ont toute liberté de s’organiser de la manière qu’ils le souhaitent et de centraliser un travail commun. Les ajouts de chaque participant sont indiqués explicitement de telle manière que chacun sait ce qu’ont fait les autres.

 

Les « Pages » peuvent être exportées au format PDF. Un travail de classe ou à la maison peut donc être facilement réalisé avec One Note puis donné à l’enseignant sous forme de PDF.

 

Remarques

Une formation des élèves à l’outil est nécessaire. Son appropriation est cependant rapide. C’est l’occasion de leur (ré)expliquer certaines choses concernant la confidentialité des données mises en ligne et la préservation de la vie privée. Il n’est pas question d’imposer son utilisation aux élèves mais de leur montrer les intérêts qu’ils peuvent en tirer, notamment sur l’apprentissage de l’autonomie mais aussi sur la numérisation de tout ce qu’ils peuvent produire dans un contexte scolaire : sans classeur, le cartable est très allégé et tous les cours sont dans la poche !

Il pourrait être intéressant pour un professeur de créer un compte microsoft de classe pour y mettre à disposition des ressources documentaires ou des espaces collaboratifs, notamment dans le cadre de la gestion d’un groupe de tablettes. D’autres outils sont cependant tout aussi efficace à cet égard (l’ENT, Pearltrees…).

 

 

Les qualités de One Note en font un logiciel efficace pour développer l’autonomie des élèves aussi bien dans leur travail personnel que pour un travail collectif.