Aller au contenu. | Aller à la navigation


Outils personnels

This is SunRain Plone Theme
Vous êtes ici : Accueil / Ressources / 3ème / Extractions d'ADN

Extractions d'ADN

 

 

Extraction et visualisation de l’ADN de tissus d'origine animale et végétale

 
OBJECTIFS
Objectifs notionnels :

Chaque chromosome contient une molécule d’ADN…

Objectifs méthodologiques :

Réaliser techniquement en suivant un protocole

MANIPULATIONS

Matériel indispensable par binôme :

  • 60 mL de solution saline à 15 g.L-1
  • Compte gouttes avec acide acétique molaire
  • Entonnoir
  • Papier filtre
  • Coton
  • Ethanol absolu
  • Echantillon de tissu ( ¼ de kiwi, de banane, de tomate, de courgette, d'oignon, de pomme, de poire… ou foie ou moelle rouge d'os ou une jonquille ou…).
  • Réactif de Schiff
 
Réalisation technique :
  • Dans un mortier broyer le tissu en rajoutant la solution saline de façon à obtenir une consistance de "crème anglaise".
  • Filtrer sur coton
  • Filtrer sur papier
  • Récupérer 2 mL du filtrat dans un tube à essais, rajouter 2 gouttes d'acide acétique molaire.
  • Rajouter 4 mL d'alcool absolu en faisant couler lentement sur les parois du tube.
  • Faire des mouvements de rotations avec le tube, très rapidement une "méduse d'ADN" apparaît
  • Rajouter quelques gouttes de réactif de Schiff pour colorer en rose la "méduse d'ADN".
TRUCS, ASTUCES, DIFFICULTES POSSIBLES

La banane donne des résultats excellents

Pour les tissus d'origine animale, on peut remplacer la filtration sur coton par une centrifugation à 2000 t.mn-1. Récupérer le surnageant et y ajouter l'acide acétique.

Chaque binôme peut travailler sur un tissu d'origine différente.

L'ensemble de la manipulation nécessite 20 min.

 

 

Extraction et visualisation de l’ADN du Kiwi

 
OBJECTIFS
Objectifs notionnels :

Chaque chromosome contient une molécule d’ADN…

Objectifs méthodologiques :

Réaliser techniquement en suivant un protocole.

MANIPULATIONS

Matériel indispensable par binôme :

  • Liquide vaisselle, sel de cuisine, eau distillée, alcool à brûler réfrigéré et pipette de 10 mL avec poire, un demi-kiwi, une éprouvette graduée, une balance numérique.
  • Un mortier, un pilon, une petite cuillère.
  • Un bécher, un erlenmeyer, 4 tubes à essais.
  • Un entonnoir avec papier filtre disposé sur un portant.
  • Un agitateur, une pipette de 5 mL avec poire.
Réalisation technique :
Travail par binôme :
  • Peser 3 g de sel et mesurer 90 mL d’eau distillée dans l’éprouvette.
  • Mélanger dans un bécher. Bien remuer avec un agitateur pour dissoudre le sel.
  • Ajouter 10 mL de liquide vaisselle. Mélanger.
  • Couper le demi-kiwi en petits morceaux puis les broyer finement dans le mortier à l’aide du pilon.
  • Ajouter le kiwi réduit en bouillie au mélange du bécher : les cellules éclatent et libèrent l’ADN.
  • Filtrer la préparation obtenue pour récupérer la solution qui contient l’ADN
Travail individuel :
  • Prélever 5 mL du filtrat et les verser dans un tube à essais.
  • Verser 5 mL d’alcool réfrigéré dans un second tube à essais.
  • Verser délicatement l’alcool sur le filtrat ; les deux liquides ne sont pas miscibles.
  • Incliner doucement le tube de droite à gauche afin de faire se détacher l’ADN de la surface des deux liquides. Les bulles d’air entraînent l’ADN vers la surface de l’alcool.
TRUCS, ASTUCES, DIFFICULTES POSSIBLES

Il est possible de compléter l’observation à l’œil nu de l’ADN dans le tube par une observation sous caméra vidéo : verser la pelote d’ADN remontée à la surface de l’alccol dans une boite de Pétri ; disposer sur un papier Canson noir.

 

 

Extraction et visualisation de l’ADN de l’Oignon

 
OBJECTIFS
Objectifs notionnels :

Chaque chromosome contient une molécule d’ADN…

Objectifs méthodologiques :

Réaliser techniquement en suivant un protocole.

MANIPULATIONS

Matériel indispensable par binôme :

  • Sel de cuisine, eau distillée, acide acétique pur, alcool à brûler réfrigéré et pipette de 10 mL avec poire, une éprouvette graduée, une balance numérique, oignon.
  • Un couteau, un hachoir électrique.
  • Un bécher, un erlenmeyer, 4 tubes à essais.
  • Un entonnoir avec papier filtre disposé sur un portant.
  • Un agitateur, une pipette de 5 mL avec poire.
Réalisation technique :
Travail par binôme :
  • Peser 4.5 g de sel dans le bécher et mesurer 30 mL d’eau distillée dans l’éprouvette.
  • Mélanger dans le bécher ; Bien remuer avec un agitateur pour dissoudre le sel.
  • Ajouter 1 goutte d’acide acétique pur.
  • Eplucher un oignon ; en peser 60 g ; le couper en petits morceaux que l’on met dans le hachoir.
  • Ajouter dans le hachoir la solution salée et hacher pendant 10 à 15 secondes : les cellules éclatent et l’ADN est libéré.
  • Filtrer la préparation obtenue pour récupérer la solution qui contient l’ADN
Travail individuel :
  • Prélever 3 mL du filtrat et les verser dans un tube à essais.
  • Verser 6 mL d’alcool réfrigéré dans un second tube à essais.
  • Verser délicatement l’alcool sur le filtrat ; les deux liquides ne sont pas miscibles.
  • Incliner doucement le tube de droite à gauche afin de faire se détacher l’ADN de la surface des deux liquides. Les bulles d’air entraînent l’ADN vers la surface de l’alcool.
TRUCS, ASTUCES, DIFFICULTES POSSIBLES

Il est possible de compléter l’observation à l’œil nu de l’ADN dans le tube par une observation sous camera vidéo : verser la pelote d’ADN remontée à la surface de l’alccol dans une boite de Pétri ; disposer sur un papier Canson noir.