Aller au contenu. | Aller à la navigation


Outils personnels

This is SunRain Plone Theme
Vous êtes ici : Accueil / Diversifier / Projets pédagogiques / SVT en collège connecté

SVT en collège connecté

Interview de Carole Dellea du collège Mendès France à Tourcoing

Bonjour Carole.

Bonjour Grégory.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis âgée de 37 ans, mariée, 2 enfants et professeur de SVT au collège Pierre Mendes France de TOURCOING, depuis bientôt 11 ans.

Tu es professeure dans le seul « collège connecté » de l’académie. Peux-tu nous expliquer en quoi consiste ce projet pilote ?

Le collège Pierre Mendès-France de Tourcoing est labellisé « Collège connecté » depuis la rentrée 2013. Ayant été informée dès le dernier trimestre de l’année précédente, l’équipe pédagogique a pu anticiper ses besoins et réfléchir à ses attentes.

Un seul leitmotiv : mettre les nouvelles technologies au service de la pédagogie, autrement dit, utiliser les nouveaux outils mis à disposition pour faciliter la réussite des élèves. Nous avons été dotés de 15 ardoises numériques Bic, de 24 tablettes tactiles Acer avec clavier amovible et de 4 bornes wi-fi Belkin et D-Link.

Dans ta classe, en quoi cela fait-il évoluer tes pratiques ?

La tablette tactile remplace des appareils très différents : appareil photographique, caméscope, GPS, boussole, ce qui permet de mettre en place de nouvelles situations pédagogiques. Elle augmente les possibilités de placer les élèves en situation de recherche, dans le cadre d'une tâche complexe : choisir des applications différentes selon leurs stratégies, possibilité d’avancer à leur vitesse, développement de l’autonomie des élèves. La tablette permet de mieux  prendre en compte l'hétérogénéité des élèves et permet également de faire participer tous les élèves assez facilement, y compris  les plus discrets. De plus cela permet une utilisation plus fluide du numérique et ce de manière ponctuelle, comparé aux classes pupitres. En SVT, les tablettes font l’objet d’un usage  ponctuel lors d’une séance. Le concret reste la pratique la plus utilisée. Les élèves passent ainsi de la tablette au manuel au cahier, ou aux manipulations.

Tu pilotes également un autre projet en relation avec le CMH de Lewarde que tu vas présenter au Forum des Sciences. Peux-tu expliquer en quoi il consiste ?

L'option Sciences s'adresse à des élèves de 5e volontaires et désireux d'en savoir davantage sur les Sciences en général.

Pour la mener à bien, cette année je suis associée aux professeurs de physique chimie, d’arts plastiques et documentaliste.

Le principal objectif est de proposer aux élèves une alternative aux cours « classiques » dispensés au collège, dans le but de diversifier les apprentissages.

Nous essayons aussi de développer leur curiosité quant au monde qui les entoure, via la pédagogie du projet.

A raison d'1h30 hebdomadaires, les élèves approfondissent alors leurs connaissances dans le domaine scientifique : sorties pédagogiques, (grâce au projet « Sciences collège » nous avons pu effectuer une sortie au   Musée minier de Lewarde), exposés, recherches documentaires au CCC (Centre de Connaissances et de Culture), construction d’affiches par groupe pour une mise en commun en vue d’une présentation orale, réalisation de diaporamas.

En cette année scolaire 2013/14, nous travaillons sur le thème "de l'infiniment grand à l'infiniment petit" et avons projeté de créer une reproduction de notre planète au carbonifère. Cette maquette sera présentée au Forum des Sciences le 04 juin 2014 dans le cadre de l'opération "Sciences Collège", à laquelle nous participons  depuis 5 années.

 Le thème est diversifié, la motivation de nos jeunes n’en est que plus forte, de même que leur implication au travail. Nous espérons aussi que certaines vocations scientifiques ou artistiques naissent à la suite de cette option.

Cet atelier permet de changer la vision qu’ont les élèves du collège. Ils découvrent que c’est aussi un lieu où on peut apprendre tout en s’amusant, ou du moins dans une ambiance plus conviviale et en dehors de la salle de classe.

As-tu d’autres projets ou envies professionnelles pour les années à venir ?

Nous avons en projet pour la rentrée 2014 de mettre en place 2 classes de sixième sans notes et un module, tous niveaux confondus, d’éducation numérique.

Merci Carole.